fr
Technologies

La santé digitale mise à l’honneur au CES

À cause du Covid-19, la demande de service de consultation médicale à distance a augmenté de plusieurs crans. Divers types de nouveaux capteurs biomédicaux ainsi que des appareils grâce auxquels éviter de perdre du temps dans les salles d’attente ont ainsi été présentés au Consumer Electronics Show, le 11 au 14 janvier dernier. Il s’agissait du grand rendez-vous annuel mondial de l’électronique pour grand public durant lequel de nombreux outils de consultation en ligne ou au téléphone ont également été exposés. Quelles ont été les tendances de cette manifestation ? En voici un aperçu.

La santé digitale a été mise à l’honneur pendant le grand salon annuel de la tech au Las Vegas. Pour cause, le coronavirus a littéralement explosé l’usage des services médicaux en ligne. Toute une gamme d’outils visant à faciliter les consultations en ligne ou au téléphone ont été dévoilés à ce CES. Ils incluent divers types de nouveaux capteurs biomédicaux ainsi que des appareils de diagnostic à utiliser soi-même à la maison.

Hausse phénoménale des demandes de services de télémédecine

D’après les chercheurs du cabinet Frost & Sullivan, les demandes de services de télémédecine devraient connaître une hausse de 64 % aux États-Unis. Cela fait augmenter en parallèle les besoins en plateformes de communication pratiques et performantes ainsi que des appareils médicaux chez les patients.

Selon un médecin généraliste, l’inventeur de MedWand, attendre dans les salles d’attente avec d’autres malades peut engendrer de nouveaux problèmes. C’est la raison pour laquelle les gens se mettent en quête d’autres moyens pour se faire soigner, des outils pour prendre eux même :

  • leur température,
  • leur tension artérielle,
  • leur pression sanguine,
  • et transmettre les résultats en ligne.

La pandémie a pourtant montré au grand jour les limites et les lacunes de la technologie. En effet, quelques-uns des patients n’ont pas internet chez eux, ce qui rend difficile la consultation en ligne.

D’autres entreprises ont également investi dans le domaine pour concevoir et produire des outils de télémédecine que les patients peuvent utiliser chez eux. Ce sont des :

  • stéthoscopes,
  • otoscopes pour examiner les oreilles,
  • tensiomètres,
  • oxymètres, etc.

Ces enseignes doivent pourtant prouver que leurs produits sont très précis pour que ceux-ci puissent être validés par les régulateurs.

Le CES a aussi été l’occasion d’arborer d’autres outils servant à suivre l’état de santé des séniors qui habitent seuls. La majorité d’entre eux sont des appareils à porter sur soi, comme un bracelet par exemple grâce auxquels reconnaître les premiers symptômes d’une maladie.

La santé au travail, la nouvelle préoccupation de la télémédecine

Des outils servant à entretenir la vie et la santé sur le lieu de travail y ont été aussi montrés, comme :

  • des thermomètres intelligents,
  • des purificateurs d’air,
  • des robots désinfectants.

Si auparavant, les purificateurs d’air personnels ont été considérés comme des appareils bizarres, ils ne le sont plus maintenant. Ils vont même être étudiés plus attentivement cette année, déclare un autre analyste dans le domaine de la tech.

Le suivi des données de santé ainsi que l’usage d’outils d’analyse pour mieux appréhender les risques, Covid-19 ou non est un autre élément qui y a été pris en compte. En effet, si de plus en plus de personnes optent actuellement pour la télémédecine, il se peut que le médecin n’ait jamais vu son patient auparavant. C’est pourquoi il lui importe de pouvoir accéder au dossier médical de celui-ci. Un autre exposant y a ainsi présenté plusieurs applications mobiles dont l’une des fonctionnalités permet le partage des données du patient. Cette plateforme se sert aussi de l’IA pour mieux estimer les risques des patients d’attraper une quelconque maladie ou virus comme le Covid-19 par exemple.

L’IA pour détecter les signes avant-coureurs de maladies

Une autre entreprise a aussi exposé au CES un système qui permet de détecter les signes annonciateurs de quelques-unes des maladies les plus connues comme les cancers ou l’Alzheimer. Celui-ci se sert pour cela d’un système d’IA qui « cartographie » l’état de santé des malades.

L’usage d’outils dédiés auparavant à l’entretien de la forme physique, désormais utilisés dans le domaine médical, a été l’autre tendance de ce CES. Ce sont les montres intelligentes et autres appareils qui surveillent le pouls, le taux d’oxygène dans le sang, etc. Grâce aux différentes données qu’ils fournissent, ils s’avèrent utiles aux médecins.

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound
CONTACT