fr
Technologies

Le Covid accélère la digitalisation

L’année 2020 a marqué un grand tournant dans l’usage du numérique : adoption massive du télétravail, essor de la vente en ligne, développement de l’enseignement à distance, etc. À cause de la crise sanitaire, donc de l’obligation à respecter la distanciation sociale, l’usage du digital s’est brusquement développé dans tous les secteurs. Il a incité les utilisateurs à se servir des nouveaux outils technologiques élaborés depuis quelques années, mais qui n’ont été guère utilisés. Quelles sont ces tendances et comment s’y prendront-elles pour s’imposer dans le temps ?

Qu’importe, c’est l’utilisateur qui en profite le plus, pense un expert dans le domaine des affaires et des technologies tendance. En effet, à l’ère du digital, la technologie garde en vie les entreprises tout en modifiant définitivement les manières de travailler ou de vivre des consommateurs. C’est le cas dans les achats en ligne, les paiements en ligne, la pratique du fitness, les nouvelles façons d’appréhender les besoins des clients, etc.

Les nouvelles habitudes qui vont s’imposer dans le temps

L’hybridation du travail en ligne et en présentiel

Malgré une adoption précipitée, le télétravail pourrait continuer à se développer. Le travail en ligne incite les entreprises à revoir leur communication en interne. C’est l’une des raisons pour lesquelles elles ont massivement investi dans des plateformes de collaboration telles que Slack et Teams, ainsi que dans des outils de visioconférence. Zoom en fait partie, un logiciel qui s’y est fait une place à partir du mois de mars et qui a été qualifié comme la star du confiement. De 10 millions d’utilisateurs par jour, il est passé à 300 millions en avril 2020.

Toujours de l’avis du spécialiste, les applications vidéo constituent dorénavant le moyen le plus utilisé pour communiquer. Elles relèguent ainsi à la seconde place les appels téléphoniques, rendant indéniable le fait que le Covid-19 a véritablement changé les manières de travailler. À l’expert d’ajouter que pour certains, travailler à distance rend plus productif et permet d’améliorer l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Pour d’autres, il signifie espace de travail restreint et connexion internet insuffisante. C’est pourquoi les entreprises doivent y aller progressivement en combinant travail à distance et travail en présentiel. Pour cela, elles doivent encore recourir à plus d’outils de collaboration et de communication.

L’essor du marché de l’EdTech dans l’enseignement

À l’instar des entreprises, les collèges, les lycées et les universités ont été obligés de trouver rapidement des solutions pour pouvoir continuer, à distance, leur enseignement. À cause du Covid-19, quasiment tous les pays ou 90 % d’entre eux ont déployé des politiques d’enseignement à distance. Pas moins de 463 M d’étudiants à travers le monde n’ont pourtant pas pu continuer leur apprentissage à cause du manque d’équipements ou de l’absence d’une politique semblable.

Certes, l’enseignement à distance existait déjà auparavant et s’était progressivement popularisé. Cependant, son adoption s’est brusquement accélérée de 5 à 10 ans à cause de la crise sanitaire. Une fois cette étape passée, il n’y aura pas de retour en arrière, l’éducation doit aussi combiner enseignement à distance et enseignement en présentiel.

Aussi, le marché de l’EdTech ou des nouvelles technologies destinées à l’enseignement à distance devrait augmenter de 18 % de 2020 à 2027. En 2019, il était déjà de 76, 4 Mds de dollars dans le monde.

La télémédecine pour consulter son docteur en ligne

La télémédecine a enregistré une hausse importante. L’adoption massive de la téléconsultation chez Doctolib, le numéro 1 de l’e-santé le prouve. L’enseigne compte à son actif pas moins de 885 000 consultations vidéo en mars 2020, lors de la 1ère vague du Covid-19.

À cause de la pandémie, la relation docteur-patient change perpétuellement vu que divers outils technologiques permettent d’effectuer les différentes tâches assurées par les médecins auparavant. On se sert de plus en plus de l’IA (Intelligence Artificielle) conversationnelle pour répondre aux questions posées par les malades et pour effectuer la planification sans avoir besoin de personnel. Au fur et à mesure que les médecins feront les examens de routine en ligne, par téléphone ou par vidéo, la télésanté s’intégrera dans la relation docteur-malade.

De tels changements provoqueront une hausse des achats d’outils numériques et de diagnostic.

Le fort potentiel du click&collect de la vente en ligne

À cause du respect obligatoire des gestes-barrières et de la distanciation sociale, la vente en ligne a fait un bond en 2020. C’était surtout le cas dans l’alimentation qui n’était pas tellement concernée par le commerce en ligne ainsi que chez les individus de plus de 45 ans. Ceux-ci étant des personnes à risques, car vulnérables et susceptibles de souffrir de complications si contaminées, ils doivent faire leurs courses à distance.

Avec le changement des modes de consommation induit par la pandémie, les séniors peuvent ainsi continuer à opter pour le commerce en ligne. L’achat en ligne se caractérise également par le concept du « click and collect » : le client passe commande en ligne et récupère ses courses en magasin. Au lieu de se faire livrer chez lui, le consommateur vient chercher lui-même sa commande sur place sans devoir attendre devant les caisses. Grâce à cette alternative aux livraisons, il ne subit pas non plus les perturbations d’approvisionnement des chaînes. Ce mode d’achat pourrait ainsi se démocratiser encore plus pour 2021, car les clients souhaitent de plus en plus récupérer rapidement leurs achats une fois qu’ils ont commandé en ligne.

Bon nombre des consommateurs ont d’ailleurs adopté l’achat en ligne bien avant la pandémie et ils espèrent maintenant recevoir en 2 jours au plus tard leurs commandes.

Le fitness tient la route malgré la crise sanitaire

En dépit de la fermeture des salles de sport et de l’arrêt momentané de toute activité sportive, les clients continuent à s’entraîner chez eux. C’est pourquoi le téléchargement d’applications de fitness a connu une hausse remarquable de 46 % à travers le monde pendant le 1er semestre 2020. Cela est dû aux diverses mesures sanitaires provoquées par la pandémie.  

2020 a donc été une année rarissime pour l’univers du fitness, les prochaines années devront lui emboîter le pas. En effet, le fitness en ligne connaissait déjà un certain succès depuis cinq ans maintenant. Il ne risque plus de reculer, mais au contraire, va se développer encore plus et compléter les disciplines sportives existantes.

Toute l’année, les offres d’abonnements mensuels à des applications de fitness ont ainsi connu un franc succès sur le Net. Elles permettent aux utilisateurs de faire des exercices physiques, quel que soit l’endroit ou le moment, sans avoir besoin d’équipement spécifique.

De nombreux secteurs d’activité considèrent la crise sanitaire comme source de changement passager. Celui du fitness semble pourtant bien parti pour durer si comparé à la salle de sport habituel. En effet, le fitness à domicile est disponible en tout temps alors que ses tarifs défient toute concurrence.

Les jeux électroniques, les prochains réseaux sociaux

Outre leurs caractéristiques divertissantes et ludiques, les jeux vidéo pourraient bien être les prochains réseaux sociaux. En effet, au fil du temps, ils disposent de nouvelles fonctionnalités comme le tchat en temps réel par exemple.

Avec le Covid-19, ce changement s’est accéléré, les joueurs choisissent de se retrouver dans leurs jeux préférés communs au lieu de se parler au téléphone. Aussi, le jeu électronique devient un outil avec lequel entretenir les relations sociales, en parallèle avec la vulgarisation des smartphones, des consoles mini-format utilisables partout et n’importe quand. Ce sont ainsi les meilleurs outils grâce auxquels les joueurs peuvent communiquer en permanence entre eux.

En outre, le fait de pouvoir jouer au même jeu sur différents systèmes d’exploitation accélère encore plus l’avènement de ce mode. Fini ainsi le temps où on se procurait une console pour y jouer à un jeu spécifique. Comme on fait avec Fortnite, un joueur peut accéder à sa partie que ce soit sur son ordinateur de bureau, sur son ordinateur portable, sur son smartphone ou sa tablette. Cela rend progressivement les jeux vidéo tels des réseaux sociaux via lesquels vont interagir les utilisateurs des prochaines générations.

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound
CONTACT